Biographie

Le nouveau venu dans la vague ragga dancehall, c’est bien Keen’V un artiste originaire de Rouen, dans la Haute-Normandie

En 2008 , Keen’V fait bouger du monde sur la piste de danse avec le tube club A l’horizontal. Son premier album intitulé Phénom’N arrive dans les bacs et ne tarde pas à devenir un vrai phénomène. En 2011, Keen’V explose avec les titres J’aimerai trop (Mlle Valérie), et Prince charmant, ainsi qu’avec son nouvel album Carpe diem, qui devient disque de platine.

Découvert sur la toile

Né à Rouen il y a un peu plus d’une vingtaine d’années, Keen’V sait depuis tout petit qu’il veut faire de la musique. En 2008, il décide de lancer sa carrière en lançant ses premières chansons sur la toile. Très vite, Keen’V se fait une petite renommée sur internet avec près de 2 millions de vues sur Youtube. Parallèlement, il effectue ses premières scènes dans quelques régions à savoir l’Oise, l’Eure et la Seine Maritime et lance son premier tube « À l’horizontale ».
Keen’V se produit ainsi dans une cinquantaine de discothèques ce qui contribue à le faire remarquer par le public mais également d’autres artistes.
C’est ainsi qu’il fait la rencontre de DJ Yaz qui lui propose de devenir son producteur, la machine est lancée.

Adulé par le public

Très vite son titre « A l’horizontale » est programmé dans de nombreuses discothèques et la notoriété de Keen’V fait son chemin. Il ne faut pas beaucoup de temps pour l’artiste pour obtenir un contrat auprès du label Universal Music qui lui permet de sortir de nouveaux titres. En effet, en 2009, le chanteur revient avec une reprise ragga de la chanson de Jacques Martin, « À la pêche aux moules » qui devient « Je veux y retourner (à la pêche aux moules) ». Avec des textes qui ne mâchent pas leurs mots, Keen’V rencontre du succès tant auprès de la gent féminine que masculine.

« Phénom’N » et autres compositions

Son premier album ne tarde pas à voir le jour et s’intitule « Phénom’N » qui comprend quatorze titres dont « À l’horizontale », « Jeux sensuels » ou encore « Je veux y retourner (à la pêche aux moules) ». On retrouvera dans cet opus de nombreuses facettes de la personnalité de Keen’V, notamment à travers les ballades telles « Désenchantée » ou encore « J’ai mal ». Bien entendu, les titres qui font bouger font également partie de « Phénom’N » avec « Mytho » , « Born to be famous » et bien d’autres.Décidément, Keen’V est un véritable faiseur de tubes, car il est également à l’origine des morceaux tels « Jump up fellows » de L. Rayan ou encore « Quand tu danses » « de Lorelei B qu’il produit en compagnie de son compositeur Fab’V. Désormais, pour mettre le feu sur la piste de danse, il faudra compter sur les titres de Keen’V, le nouveau chanteur qui monte.

Un second album au top

Le deuxième disque de Keen’V sort en septembre 2010, uniquement sur les plateformes de téléchargement légal. Intitulé Carpe Diem, il se classe dans le Top 10 sur iTunes sans maison de disques. Le titre J’aimerais trop devient n°2 des discothèques françaises, et l’un des tubes de l’été 2011. Prince Charmant, le deuxième single, devient lui aussi numéro 1 des clubs en France.

L’aventure continue avec le 3ème Opus « La vie est Belle » On y retrouve les hits : Les mots, Petite Emilie, Prince Charmant … L’album se classe déjà en tête des charts dès sa 1ère semaine d’exploitation!